Un article de : Delphine Jung

Une émission de radio spécialement consacrée aux enfants veut rejoindre ceux des communautés autochtones du Canada. Son but : aider les petits de 3 à 8 ans à s’endormir, grâce à des contes, des entrevues et de la musique.

Lancée il y a trois ans par Brigitte Alepin, Radio-Dodo était d’abord destinée à bercer les enfants syriens pour les sortir un peu de leur quotidien ponctué par les alertes aux bombardements.

De par ses origines syriennes, Brigitte Alepin est touchée par ce que vivent les enfants de là-bas et elle s’est demandé comment elle pouvait les aider.

En entendant un ami impliqué dans une radio internationale parler « d’ondes qui traversent les frontières », elle a eu l’idée de fonder une radio destinée aux enfants pour leur permettre de s’enfuir de la misère et de la violence de ces territoires.

Finalement, Radio-Dodo, qui se décline en français, en anglais et en arabe, s’est exportée au Mali, au Québec et en Turquie. Chaque saison se compose de 22 émissions qui sont diffusées tous les dimanches soirs, à 19 h.

Bientôt, les comptines lues sur Radio-Dodo parviendront aux oreilles des milliers d’enfants autochtones du Canada de moins de 9 ans. C’est du moins ce qu’espère Brigitte Alepin.

La fondatrice estime que beaucoup d’enfants, dans son propre pays, connaissent la misère et vivent des situations dramatiques. Lorsqu’un professeur lui dit : « Avant d’avoir la prétention d’aller dans d’autres pays, vous devriez mieux aider les enfants de votre pays », la phrase a résonné en elle, d’où son envie d’atteindre les enfants des Premières Nations.

Mais le défi est de taille. « Nous devons trouver des collaborateurs qui seraient prêts à diffuser Radio-Dodo sur leurs ondes. Nous sommes diffusés au Québec grâce à Choq.ca », explique la fondatrice.

Brigitte Alepin sait que Radio-Dodo peut être écoutée sur Internet, mais elle sait aussi que dans certaines communautés reculées, le média principal reste la radio. « On dit qu’on entend la radio partout du matin au soir », dit-elle.

Donner la parole aux enfants autochtones

Alors cette année, deux émissions seront spécialement dédiées aux enfants autochtones qui seront même amenés à participer.

Une enfant avec un casque sur les oreilles et qui parle derrière un micro.Les enfants participent activement à l’émission, comme Francisca qui offre sa voix pour la version anglaise de l’émission. Crédit : Victor Diaz Lamich

« Ces émissions vont inclure des capsules relatives aux langues autochtones pour en faire la promotion. La première émission sera réalisée à Kuujjuaq et la deuxième auprès de la communauté Anishnabe du Lac-Simon », détaille Mme Alelpin.

Radio-Dodo devrait également diffuser une émission dédiée aux enfants autochtones sur une base annuelle dès 2020.

En une heure d’émission, les enfants écoutent des contes, des histoires, des chroniques et même des entrevues. Le tout ponctué de musique, toujours en suivant le thème principal de l’émission.

La voix des adultes est parfois rejointe par celle des enfants qui présentent eux-mêmes l’émission. Ce partage générationnel du micro a été mis en place pour la saison 2019. Trois filles âgées de 10 ans assurent l’animation en anglais, en français et en arabe.

« On voit cette émission comme quelque chose qui accompagne le coucher de l’enfant. Les parents peuvent la mettre pendant qu’ils leur donnent le bain par exemple », suggère Brigitte Alepin.

Le projet de Radio-Dodo bénéficie de subventions privées et la fondatrice ne cache pas que son travail bénévole lui prend beaucoup de temps. « Mais si au bout on peut atteindre ne serait-ce que 100 enfants autochtones, on serait très heureux ».

L’idée est aussi de faire découvrir le quotidien des enfants du Mali à des Inuits et vice-versa. « Les enfants n’ont pas de couleur, pas de religion. Ce sont juste des enfants qui ont besoin d’amour », conclut-elle.

 

Source : ICI RADIO-CANADA

 

Laissez-nous un message

Si vous avez des idées ou voulez contribuer au projet...

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?